La filière régionale

La filière forêt bois régionale :
un faible taux de boisement, des essences de qualité

La région Hauts-de-France a un taux de boisement faible de 15%, comparé aux 31% du territoire national couvert par de la forêt (source IGN). Cependant, la forêt régionale se distingue par la composition de sa forêt, essentiellement feuillue, de qualité, et par la production de bois précieux.

Les 4 essences feuillues principales sont le chêne, le hêtre, le peuplier et le frêne.
Nos forêts produisent également des bois de qualité : merisier, érable, châtaignier, aulne, robinier, noyer…

La forêt régionale, à l’image de la forêt française, grandit chaque année, et ce grâce à des plans de reboisement et à une gestion durable des surfaces. 

Les entreprises de première transformation du bois sont plus nombreuses dans le sud de la région (territoire de Picardie) et celles de deuxième transformation du bois au nord (territoire du Nord – Pas de Calais).

Cette complémentarité trouve tout son intérêt dans le développement de filières courtes, locales et pérennes que les acteurs et professionnels de la filière souhaitent développer dans le cadre du Master Plan de la filière forêt bois régionale rédigé et signé par l’ensemble des acteurs de la filière et soutenu par la Région Hauts-de-France. 

Les acteurs de la filière forêt bois

La filière forêt bois est composée de l’ensemble des acteurs qui gèrent, exploitent, transforment, valorisent le matériau bois :

  • Les propriétaires forestiers à qui appartiennent les forêts. Ils font appel aux gestionnaires forestiers qui les assistent dans la gestion de leurs bois et forêts conformément à un document de gestion, mais aussi aux entrepreneurs de travaux forestiers (ETF) pour exploiter et entretenir la forêt qui produit la matière première  .
  • Les pépiniéristes qui cultivent des plants jusqu’à ce qu’ils atteignent le stade où ils peuvent être transplantés ou commercialisés puis plantés pour créer nos futures forêts.
  • Les acteurs de la première transformation sont toutes les entreprises et professions qui interviennent en premier sur la valorisation de la matière première (les grumes) et produisent des produits semi-finis. Ce sont les entreprises de sciage, de tranchage, de déroulage et de fabrication d’emballages en bois
  • Les acteurs de la seconde transformation sont toutes les entreprises et professions qui confèrent une valeur ajoutée aux produits issus de la première transformation en les mettant en œuvre ou en leur apportant une nouvelle transformation pour faciliter, optimiser leur utilisation. Ce maillon de la filière est composé des ébénistes, menuisiers, agenceurs, charpentiers, fabricants de panneaux, fabricants de meubles mais aussi des producteurs de papier et de carton (quand ceux-ci utilisent du bois pour fabriquer leur pâte à papier).
  • Les acteurs de la construction bois regroupant les entreprises de seconde transformation (entreprises de charpente, constructeurs bois), ainsi que les autres acteurs de la construction bois que sont les architectes, bureaux d’études ou encore les économistes de la construction.
  • Les acteurs du bois énergie regroupant les gestionnaires de plateformes de recyclage, les bureaux d’études bois énergie, les constructeurs et fournisseurs d’équipements (déchiqueteuse, broyeuse, poêles, chaudières…), les exploitants de chauffage mais aussi certaines entreprises des métiers cités précédemment, pouvant aussi avoir une activité annexe de production de bois énergie.

Chiffres clés

  • La surface forestière de la région Hauts-de-France s’étend sur 475 000 hectares, soit une surface forestière de 15% (IGN 2021).
  • La région se classe à la 11ème position des régions métropolitaines en terme de surface et en 9ème en termes de superficie (IGN 2021).
  • La forêt des Hauts-de-France est la plus feuillue de France avec 96% de feuillus contre 71% en moyenne au niveau national.
  • 30% des forêts régionales sont publiques (domaniales ou communales) et gérées par l’Office National des Forêts (ONF). Les 70% de bois et forêts privés appartiennent à 120 000 propriétaires (40 000 propriétaires de plus de 1 hectare et 10 000 de plus de 4 hectares).
  • En Hauts-de-France, ce sont plus de 38 millions de m3 de bois qui sont récoltés par an en forêt et qui sont destinés au bois d’œuvre, au bois d’industrie puis au bois énergie (Agreste – Enquête annuelle de branche exploitation forestière 2020).
  • La région Hauts-de-France compte un peu plus de 30 scieries réparties sur l’ensemble du territoire. Il s’agit majoritairement de petites structures dont le volume de grumes transformées annuellement est inférieur à 5 000 m3 par an et qui s’approvisionnent en circuit-court dans un rayon de 50 à 100 km. Certaines scieries ont une consommation annuelle de grumes dépassant largement les 10 000 m3 par année. En 2019, le volume de bois scié en Hauts-de-France était de 94 000 m3. 
  • Les essences principalement travaillées par les scieries sont celles présentes majoritairement sur le territoire  : chêne, peuplier, hêtre, frêne, charme puis quelques résineux populaires sur le marché. Ainsi, 65% des scieries travaillent à la fois feuillus et résineux, 35% travaillent uniquement les feuillus et 3 % travaillent exclusivement les résineux.
  • En 2020 en région Hauts-de-France, 4,3% des logements (maisons individuelles et logements collectifs) sont fabriqués en bois. Pour les bâtiments non résidentiels, la part des bâtiments tertiaires publics et privés construits en bois s’élève à 9,9%, 7,7% pour les bâtiments agricoles et 8,1% pour les bâtiments industriels et artisanaux (Enquête nationale de la construction bois 2021).

Retrouvez toutes les données statistiques de la filière forêt bois des Hauts-de-France sur www.observabois-hdf.fr

Découvrez la vidéo de présentation de la filière forêt bois des Hauts-de-France :